Compte-rendu de la conférence neige et avalanches d'Alain Duclos

Le 09.12.2021, par AdelineB-0fa, 2 commentaires


Support de formation utilisé pendant la conférence : https://prezi.com/p/udsmhjlfesr5/trame-de-formation-neige-et-avalanche-2021-ensa-data-avalanche/

Nombre de participants : 305 personnes

En ce mardi 16 novembre 2021 alors que les vents de l'Est enneigent les premiers sommets des Alpes, le club Alpin Français a le privilège de recevoir Alain DUCLOS.
La soirée commence par une introduction de Jean-Christophe pour sonder non pas la neige mais l'assemblée présente : le nombre d'année d'expérience en montagne, les cafistes, les origines...

Une première question de Jean-Christophe pour nous mettre dans l'ambiance : « Alors Alain qu'est ce qui est le plus dangereux les hommes ou la neige ? ».
Une première vidéo choc sur un groupe de skieur à la descente, alors que tout semble paisible, une avalanche se déclenche. Le terrain ne semblait pas hostile et pourtant, les facteurs de risques étaient là :
● pente supérieure à 30°
● couche fragile
● l'amorce du skieur à la descente
« Les Avalanches c'est une histoire d'amorce (le skieur) et de propagation (de la rupture dans la couche fragile) » nous dira Alain. Une rupture dans la couche fragile suffit à tout faire chavirer.

Duclos

Alain nous illustrera à plusieurs reprises ce phénomène avec des vidéos de test nivologique/coupe de neige. Une amorce à la scie ou en tapant dessus et c'est tout le banc de neige qui tombe sectionné au niveau de la couche fragile. Le banc tombé il suffit de prendre une poignée de la neige restante pour se rendre compte de son absence de cohésion : les gobelets étant le type de neige sans cohésion le plus connu.
La propagation de l'amorce se fait de tous les côtés, l'avalanche peut donc se produire en aval comme en amont du skieur à l'origine de l'amorce.

Et le facteur humain dans tout ça ?
Les grands raisonnements qui ont été présentés lors de la conférence sont les suivants :
● Le piège de l'inconscient : habitude, obstination, désir de séduction ou machisme comme dirait Jean-Christophe, aura de l'expert, positionnement social, sensation de rareté
● Ian Mc Cammon, pionnier dans l'analyse des facteurs humains, a bien étudié la perturbation du raisonnement par le facteur humain. La vidéo de la danseuse nous en démontrera la complexité. Et vous la danseuse vous la voyez tourner dans quel sens ?
● L'Homme est souvent cramponné à sa première impression or c'est souvent la moins bonne,
● L'illusion du savoir : plus on en sait plus on a connaissance de ce que l'on ne sait pas,
● La dissonnance cognitive : changer la réalité pour ne pas remettre en cause nos certitudes/ nous même

duclos2

La neige

duclos3

Qu'est-ce qu'il faut savoir sur les gradients de température et la cohésion des flocons de neige :
● Un gradient de température faible engendre une forte cohésion entre les grains (grains arrondis)
● Un gradient de température élevé engendre une faible cohésion entre les grains : angles cassant, les flocons se séparent tel des grains de couscous,
● Ce qui est important ce n'est pas l'épaisseur ou la quantité de grains qui la constituent c'est comment ils s'entremêlent. Pour voir comment la neige se comporte rien de mieux qu'un test nivologique
Une couche fragile peut par exemple se former après un grand froid. Cette couche peut néanmoins être recouverte et la couche supérieur peut alors former un pont de neige protecteur.

duclos4

Les avalanches quelques points clés :
● Les chiffres montrent qu'une avalanche n'est jamais partie d'une pente <30°
● Un skieur sur le plat peut déclencher l'amorce de rupture à l'origine de l'avalanche,
● Les statistiques des décès sur 20 ans montrent que le risque est aussi important à la montée qu'à la descente, un quart surviennent aux points de regroupement, 40% du total des victimes ne sont pas dans la zone de départ de l'avalanche

Les plaques
● Plaque de surface
● Plaque à vent
● Plaque de fonte
● Plaque multi-couche
● Plaque de fond
Toutes ces plaques sont associées à une couche fragile sauf les plaques de fond.
Les méthodes d'identification des risques et de leur réduction
● La méthode 3 par 3 de Munter à pratiquer pour préparer chaque course
● Cristal, avec l'autocollant à coller sur la spatule du ski !

duclos5

La méthode cristal
● 6 paramètres
o Changement de température
o Conditions climatiques
o Pente
o Indice de risque (BERA)
o Surcharge nouvelle
o Couche fragile enfouis

duclos6

● 4 modes de vigilance :
o Détendu
o Méfiant
o Alerté
o Hasardeux

Les outils d'aident à la préparation (qui ne prévalent pas la vigilance sur le terrain)
● Yéti : donne le niveau de danger avec l'inclinaison des pentes - extrait de camptocamp : YETI est un outil de préparation de course à la maison qui utilise les principales informations disponibles : bulletin nivologique, cartes des pentes, méthodes de réduction du risque. Sur la neige, il faudra conserver un regard critique sur les hypothèses formulées chez soi. Seule la réalité du terrain et le comportement du groupe permettent de confirmer ou modifier son choix d'itinéraire

● CLPA sur géoportail ? donne les zones des avalanches observées

Temps des questions...

duclos7

Compte-rendu rédigé en commun par Michel Lapeyre, Thomas Chevaillier, Corentin Garcia et Adeline Benony


 

Parce que la sécurité ça n'a pas de prix, le Club Alpin considère la formation à toutes les activités de pleine nature comme une action stratégique.

Elle s’adresse à tous les adhérents :

  • pour leur pratique personnelle et collective au sein du club
  • à tous ceux qui souhaitent s’investir davantage dans le rôle d’encadrant bénévole

EN SAVOIR PLUS ...

nos partenaires

Recherche :

Agenda

Désolé, il n'y a pas de sortie à venir pour cette commission...

> Voir toutes les sorties Formation / Sécurité > Voir toutes les sorties du club